Chaque usager (patient) a droit à des soins de qualité et sécuritaires. Et pourtant, les événements liés à la sécurité des usagers constituent la troisième cause de décès au Canada. Pour protéger les usagers de préjudices évitables dans notre système de soins de santé vaste, complexe et soumis à des pressions énormes, nous avons besoin d’une action collective claire.

Le vendredi 30 octobre, plus de 600 participants passionnés par la qualité et la sécurité des usagers se sont rassemblés pour le lancement du tout premier Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des patients pour les services de santé. Les participants ont appris :

  • Comment travailler ensemble pour accroître la qualité et la sécurité des usagers pour tous les systèmes de santé canadiens en priorisant cinq objectifs de sécurité et de qualité des soins?
  • Comment commencer pratiquement et concrètement à utiliser ce cadre pour fixer des priorités?
  • Comment le cadre et les guides personnalisés sont-ils déjà utilisés partout au Canada par des intervenants?

Soutenu par l’Institut canadien pour la sécurité des usagers (ICSP) et l’Organisation de normes en santé (HSO), le Cadre canadien sur la qualité des soins et la sécurité des patients est l’occasion d’accorder la priorité aux personnes et d’agir pour harmoniser le Canada sur cinq objectifs en matière de qualité et de sécurité des soins. Tout au long du webinaire d’une heure, les participants ont entendu les leaders passionnés par la qualité et la sécurité des usagers suivants :

  • Leslee J. Thompson, comodératrice, présidente-directrice générale de l’Organisation de normes en santé et d’Agrément Canada
  • Jennifer Zelmer, comodératrice, présidente-directrice générale de l’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) et de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) nouvellement fusionnés
  • Linda Hughes, panéliste, partenaire des usagers et coprésidente sortante, Patients pour la sécurité des patients du Canada
  • Michelina Mancuso, panéliste, directrice générale de la mesure de rendement au Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick (retraitée)
  • Valérie Gédéon, panéliste, sous-ministre déléguée principale, Services aux Autochtones Canada

 

Voici quelques points saillants du webinaire :

  • 0 h 2 min 30 s : La comodératrice Leslee J. Thompson explique le « pourquoi » du cadre et discute de l’appui précoce par un important leader canadien en matière de santé : « [Nous] avons rencontré des sous-ministres partout au Canada pour sensibiliser ces derniers à ce sujet et à la façon dont ils peuvent l’utiliser. Nous sommes ravis d’annoncer que notre ministre de la Santé, Patty Hajdu, a publiquement approuvé le Cadre. Elle a reconnu l’importance du cadre pour nous aider à canaliser nos efforts afin de faire progresser des changements significatifs qui amélioreront la qualité et la sécurité des usagers partout au Canada et serviront de guide à d’autres dans le monde. »
  • 0 h 9 min 15 s : Amy Pack, gestionnaire principale de programme de l’ICSP donne une vue d’ensemble du cadre et de la façon de l’utiliser pour agir dès maintenant.
  • 0 h 36 min 40 s : Jennifer Zelmer, comodératrice met l’accent sur l’importance d’intégrer notre travail collectif dans tous les aspects de ce que nous faisons. « Il s’agit d’un cadre vivant. Il s’agit d’un ensemble vivant d’outils et de ressources que nous devons continuer à alimenter et à développer à mesure que de nouvelles ressources et normes sont élaborées afin que nous puissions continuer à progresser ensemble. »
  • 0 h 14 min : La panéliste Linda Hughes propose des exemples précis de la façon dont l’organisme Patients pour la sécurité des patients du Canada a déjà utilisé les objectifs du cadre dans une initiative nationale importante impliquant des tables rondes avec des décideurs provinciaux et territoriaux. « La beauté de tout cela est la cohérence. L’utilisation du même langage contribue vraiment à améliorer le dialogue et la discussion. »
  • 0 h 19 min 45 s : La panéliste Valerie Gideon explique son rôle dans la défense de meilleurs résultats pour les Autochtones partout au Canada, puis elle donne des exemples où le cadre peut s’appliquer dans le contexte de la santé des Autochtones. « J’espère que le cadre pourra être largement adopté et appliqué dans les systèmes de santé fédéraux, provinciaux et territoriaux à tous les échelons au Canada au niveau de la collectivité, des autorités sanitaires et des systèmes de santé à grande échelle afin d’assurer une plus grande inclusion. »
  • 0 h 25 min 56 s : Michelina Mancuso, panéliste, partage un point de vue puissant sur le terrain de la façon dont le cadre a été utilisé par Horizon Health à Moncton pour réduire les événements liés à la sécurité des usagers de 20 à 30 par jour à moins de 10 par semaine. « … tous les différents groupes ont fait entendre leur voix dans ce processus pour susciter le changement. Puisqu’usagers et visiteurs franchissaient régulièrement les portes, ils ont pu, au fur et à mesure que les changements étaient mis en œuvre, faire des commentaires et suggérer les améliorations, qui ont alors favorisé la poursuite du processus d’amélioration de la qualité. »

 

Prendre des mesures pour harmoniser le Canada sur cinq objectifs en matière de soins sécuritaires et de qualité

HSO est enchanté de pouvoir collaborer avec l’ICSP dans le cadre de ce webinaire. Les deux organismes se sont engagés à utiliser le cadre pour éclairer leurs stratégies à l’avenir.

Veuillez prendre des mesures avec nous pour continuer à harmoniser le Canada sur cinq objectifs en matière de soins sécuritaires et de qualité :