Ce qui est couvert

Aux fins de la présente norme, l’expression « DIDD » englobe les handicaps physiques présents en concomitance avec la déficience intellectuelle et le déficit sur le plan du développement, mais n’incluent pas les handicaps physiques pris isolément. La présente norme contient des renseignements destinés à aider les personnes atteintes de DIDD de tous âges et les membres de leur famille.

La présente norme est élaborée à l’intention des organismes qui fournissent des programmes et des services tout au long du continuum des services communautaires offerts aux enfants, aux jeunes et aux adultes atteints de DIDD ainsi qu’à leur famille. La gamme des services communautaires nécessaires pour personnes ayant une déficience intellectuelle et des déficits sur le plan du développement comprend le dépistage précoce, l’enseignement, le renforcement des compétences en matière de développement, le soutien d’ordre social, professionnel et résidentiel, les services de santé, le soutien en santé, le counseling, les soins de répit et la gestion du comportement.

La norme sur la déficience intellectuelle et les déficits sur le plan du développement donne aux personnes atteintes de DIDD et à leur famille un cadre de travail pour des services sécuritaires et respectueux et inclut les articles suivants :

  1. Les services sont conçus de manière collaborative pour répondre aux besoins des usagers et de la communauté.
  2. La santé physique et mentale ainsi que l’intégration sociale sont encouragées.
  3. Il y a suffisamment de ressources pour offrir des services sûrs, de haute qualité et centrés sur l’usager.
  4. Les membres de l’équipe sont qualifiés et ils ont les compétences requises.
  5. Les services sont offerts dans un milieu favorisant le travail en équipe collaborative.
  6. Le bien-être et l’équilibre vie-travail sont favorisés dans l’équipe.
  7. L’accès aux services est fourni en temps opportun et de manière coordonnée aux usagers actuels et potentiels, aux familles, aux équipes et aux organismes qui acheminent des usagers.

  8. Les personnes atteintes de DIDD et les membres de leur famille sont des partenaires dans la prestation des soins.
  9. Les plans de services sont élaborés en partenariat avec la personne atteinte de DIDD et la famille en fonction d’une évaluation complète.
  10. Les plans de services sont mis en œuvre en partenariat avec les personnes atteintes de DIDD et leur famille.
  11. Les personnes atteintes de DIDD et les familles sont des partenaires dans la planification et la préparation de la transition vers un autre service ou milieu.
  12. Les dossiers des usagers sont exacts, à jour et protégés.
  13. L’information est gérée de manière à favoriser une prestation efficace des services.
  14. Les résultats actuels de la recherche, les lignes directrices éclairées par des données probantes et l’information sur les pratiques exemplaires sont utilisés pour améliorer la qualité des services.
  15. La sécurité des usagers et de l’équipe est favorisée dans le milieu où sont offerts les services.
  16. Les données découlant des indicateurs sont recueillies pour orienter les activités d’amélioration de la qualité.

Acheter cette norme

À qui s’adresse cette norme

Les DIDD incluent, mais sans s’y limiter, les troubles du spectre de l’autisme, le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale et la trisomie 21. Les personnes ayant reçu un diagnostic de DIDD ont de fortes chances de connaître des problèmes de santé mentale, sont vulnérables à de nombreuses pathologies et à un mauvais état de santé en général (OMS, 2010). Selon Statistique Canada, en 2012, 94 % des personnes ayant un déficit sur le plan du développement [et une déficience intellectuelle] avaient aussi un autre handicap (Bizier, Fawcett, Gilbert et Marshall, 2015). De très nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur la qualité de vie d’une personne atteinte de DIDD, par exemple  l’intégration sociale, l’éducation, l’emploi et le logement (Bizier, Fawcett, Gilbert et Marshall, 2015). Bon nombre de personnes souffrant de DIDD ont besoin de soutien et de services pour atteindre une bonne qualité de vie et un degré adéquat d’intégration sociale (OMS, 2010).

La norme sur la déficience intellectuelle et les déficits sur le plan du développement est fondée sur la littérature et a été  mise au point par un comité d’experts techniques. Cette norme présente des lignes directrices pour l’excellence afin d’aider les organisations qui fournissent des soins de qualité aux personnes atteintes de DIDD et à leur famille. La littérature décrite ci-dessous a influencé l’élaboration de la norme.

Des questions au sujet de cette norme? Vous voulez plus d’information?

Joindre HSO