OTTAWA – L’Organisation de normes en santé (HSO) et le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM), comité permanent de la Société canadienne de nutrition (SNC), sont fiers de publier officiellement la nouvelle Norme nationale du Canada Prévention, détection et traitement de la malnutrition (CAN/HSO 5066:2021). La norme est disponible pour achat sur la boutique virtuelle de HSO.

La malnutrition dans les hôpitaux est un problème grave et répandu qui souvent n’est pas détecté, diagnostiqué, ni traité. Au Canada, on observe une forte prévalence de la malnutrition, dans la mesure où jusqu’à la moitié des usagers admis sont atteints de malnutrition. La malnutrition en milieu hospitalier est considérée comme un problème important de sécurité pour les usagers dans le monde entier.

La nouvelle norme vise à aider les hôpitaux à améliorer les résultats en matière de nutrition chez les adultes et les enfants admis. La norme fournit des conseils aux organismes de soins de courte durée sur les soins nutritionnels multimodaux, le dépistage et l’évaluation du risque nutritionnel, les soins nutritionnels standard, avancés et spécialisés, la mobilisation précoce, ainsi que sur les transitions de soins. Destinée aux usagers et aux familles, la norme vise à fournir des services pour aider à détecter, à prévenir et à traiter la malnutrition. Elle vise à mieux informer les usagers qui pourraient souffrir de malnutrition et, le cas échéant, à leur expliquer comment améliorer leur nutrition avant de quitter l’hôpital.

« Nous sommes heureux et privilégiés d’avoir pu élaborer et de publier cette norme avec HSO, et nous sommes enthousiastes quant à son potentiel d’amélioration des résultats », note Roseann Nasser, M. Sc., RD, CNSC, FDC et coprésidente du GTCM. « Notre souhait, c’est qu’elle soit adoptée dans les hôpitaux partout au Canada. Les aliments sont des médicaments ».

« La SNC est toujours fière des réalisations du GTCM et du leadership dont il fait preuve à l’échelle mondiale dans la lutte contre la malnutrition », fait valoir la Dre Alison Duncan, Ph. D., RD, FDC et présidente de la SNC. « Cette norme aura un effet positif au Canada et partout dans le monde », ajoute-t-elle.

« Cette nouvelle norme permettra aux prestataires de soins de santé de mieux reconnaître et gérer la malnutrition, ce qui se traduira au final par des progrès chez les usagers gravement malades qui sont à l’hôpital ou de retour à la maison », estime le Dr Brian Wheelock, M. D., FRCSC, professeur adjoint de chirurgie à l’Université Dalhousie et président du comité technique de HSO sur la malnutrition.

L’élaboration de cette norme a été menée par le GTCM, qui a collaboré avec un groupe de travail et un comité technique de HSO constitué d’usagers et de leurs proches, de cliniciens et d’administrateurs de services de santé, d’intervenants publics des services de santé et de chercheurs.

FAITS EN BREF :

  • La norme Prévention, détection et traitement de la malnutrition CAN/HSO 5066:2021 est destinée aux organismes qui offrent des soins de courte durée et des services aux adultes et aux enfants admis.
  • L’élaboration de cette norme a été menée par le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM), comité permanent de la Société canadienne de nutrition, constitué de cliniciens, de décideurs et de chercheurs spécialisés en nutrition.
  • À titre de Norme nationale du Canada, reconnue par le Conseil canadien des normes (CCN), elle s’applique aux organismes mondiaux et nationaux de soins de courte durée dans les zones rurales, urbaines et éloignées.

Pour en savoir plus sur cette norme, veuillez envoyer un courriel à publications@healthstandards.org. Pour les demandes de renseignements des médias au GTCM/à la SCN, veuillez envoyer un courriel à andrea@cns-scn.ca. Pour les demandes de renseignements des médias à HSO, veuillez envoyer un courriel à danika.grenier@healthstandards.org.