OTTAWA – L’Organisation de normes en santé (HSO) publie son premier rapport intitulé Ce que nous avons entendu – Résultats du sondage inaugural pancanadien de HSO sur les soins de longue durée. Ce rapport, qui a été préparé par le National Institute on Ageing (NIA) résume les plus de 16 000 réponses qui ont été reçues pour éclairer la nouvelle Norme nationale du Canada Soins de longue durée, qui sera prochainement publiée.

Les membres du comité technique sur les soins de longue durée utilisent déjà les principales constatations présentées dans le rapport pour éclairer l’élaboration de la norme. Ces informations les aident à comprendre les grands thèmes qui sont importants aux yeux des Canadiens lorsqu’il s’agit de définir le type de soins et de services qu’ils souhaitent voir dans les établissements de soins de longue durée au Canada.

En ce qui concerne les principales constations, les répondants au sondage ont indiqué que « la garantie d’une prestation de soins de haute qualité » dans les établissements de soins de longue durée au Canada est une priorité absolue; viennent ensuite la garantie de la sécurité des résidents et de la main-d’œuvre en soins de longue durée tout en respectant les droits des résidents; le maintien en poste d’une main-d’œuvre bien soutenue, efficace et compétente; la garantie d’un financement approprié visant à soutenir la prestation de soins de haute qualité; la garantie du renforcement de la transparence et de la responsabilisation et le réexamen de la prestation de soins de longue durée à but lucratif.

Selon le sondage, 67,3 % des répondants, qui étaient âgés de 18 à 65 ans et provenaient de diverses zones géographiques, ne pensent pas que les établissements de soins de longue durée au Canada fournissent des soins sécuritaires, fiables et de haute qualité. La majorité des répondants ont par ailleurs réclamé que les soins et la responsabilisation doivent être améliorés partout au Canada, 99,4 % d’entre eux estimant que les établissements de soins de longue durée devraient être tenus de respecter les normes nationales, régionales et locales. En ce qui concerne la prestation de « soins sécuritaires, fiables et de haute qualité » dans les établissements de soins de longue durée, le rapport indique également que la majorité des répondants au sondage estiment que ces termes descriptifs devraient constituer le seuil minimum pour celle-ci.

« Nous sommes profondément touchés par le niveau d’engagement sans précédent obtenu : plus de 16 000 Canadiens provenant de toutes les régions au pays nous ont fait part de leurs commentaires sur ce à quoi ils attachent le plus d’importance en matière de soins de longue durée. Leurs points de vue, qui sont résumés dans ce rapport, aideront le comité technique de HSO à élaborer une nouvelle norme nationale pour les soins de longue durée. Il est clair que la prestation de soins sécuritaires et de haute qualité à nos aînés est une priorité pour les Canadiens », explique le Dr Samir Sinha, président du comité technique et directeur de la politique de santé au National Institute on Ageing.

« Nous sommes très satisfaits du niveau de participation des Canadiens sur cette question essentielle. Au cours des prochains mois, HSO invitera les Canadiens à fournir des commentaires supplémentaires, de diverses manières. Toute personne souhaitant participer peut remplir un cahier de consultation, disponible à l’adresse https://normesnationales.ca/participez », explique Kaye Phillips, directrice générale, Global Programs chez HSO.

Parmi les autres grandes priorités en matière de soins de longue durée relevées par les répondants au sondage, citons la garantie de disposer d’une main-d’œuvre bien soutenue, efficace et compétente ainsi que la nationalisation des établissements de soins de longue durée.

Pour la main-d’œuvre en soins de longue durée, les répondants au sondage ont préconisé des possibilités d’emploi permanent, à temps plein et une rémunération équitable (p. ex., salaire, avantages sociaux, congés payés). Les répondants ont ajouté qu’il est important que les membres de la main-d’œuvre en soins de longue durée se sentent respectés et estimés, afin qu’ils puissent mieux offrir des soins de haute qualité et empreints de compassion aux résidents. Parmi les répondants au sondage qui se sont désignés comme étant des prestataires de soins de santé membres de la main-d’œuvre en soins de longue durée, plus de la moitié (54 %) ne pensent pas que les établissements de soins de longue durée au Canada fournissaient des soins sécuritaires, fiables et de haute qualité.

Dans toutes les catégories, les répondants ont également réclamé des soins de longue durée qui « donnent l’impression d’être chez soi », en préconisant d’accorder plus de temps à la main-d’œuvre en soins de longue durée pour prodiguer les soins quotidiens, ainsi que créer des plans d’aménagement plus réfléchis pour les établissements de soins de longue durée, dotés d’espaces plus accueillants qui encouragent les activités sociales et les interactions entre les résidents et les visiteurs. Les répondants ont par ailleurs noté que les établissements de soins de longue durée repensées devraient mettre l’accent sur des espaces accessibles, confortables et attrayants qui reflètent non seulement les pratiques optimales en matière de prestation de soins, mais qui préservent également les caractéristiques d’un foyer. Vous pouvez lire le rapport complet en cliquant ici : https://normesnationales.ca/participez

Le sondage pancanadien de HSO sur les soins de longue durée est l’une des nombreuses occasions de participer activement au processus d’élaboration de cette nouvelle norme. À l’heure actuelle, nous encourageons les Canadiens à nous faire part de leurs commentaires supplémentaires en remplissant nos nouveaux cahiers de consultation portant sur la norme nationale sur les soins de longue durée, qui peuvent être remplis par toute personne souhaitant donner son avis sur l’amélioration des soins de longue durée au Canada. La version préliminaire de la norme nationale pour les soins de longue durée sera également publiée, afin d’être examiné par le public au début de 2022 et sa version finale sera publiée à l’automne 2022.

FAITS EN BREF :

  • Le NIA est le centre de politiques publiques et de recherche de l’Université Ryerson. Il se distingue par son mandat qui consiste à examiner les questions liées au vieillissement sous un large éventail de perspectives, y compris le bien-être financier, physique, psychologique et social.
  • HSO élabore des normes fondées sur des données probantes, des programmes d’évaluation et des solutions d’amélioration de la qualité de calibre mondial. HSO est le seul organisme d’élaboration de normes (OEN) à se consacrer exclusivement aux soins de santé et aux services sociaux. Du fait de son affiliation à Agrément Canada (AC), les normes de HSO constituent le fondement des programmes d’agrément d’AC et sont utilisées dans plus de 15 000 établissements et 38 pays.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez écrire à l’adresse communications@healthstandards.org. Pour les demandes de renseignements des médias, veuillez communiquer avec Brigitte Pellerin à l’adresse Brigitte.Pellerin@healthstandards.org.