La majorité des gens (90 %) dont une étiquette d’allergie à la pénicilline figure au dossier médical n’ont pas réellement d’allergie. Cependant, cette fausse information subsiste dans les soins médicaux, ce qui entraîne d’importants préjudices. En soins de courte durée, de 15 % à 20 % des usagers admis ont une étiquette injustifiée d’allergie à la pénicilline dans leur dossier médical. Parmi les préjudices associés à cette étiquette d’allergie à la pénicilline, mentionnons : les résultats sous-optimaux lors du traitement d’infections; les séjours à l’hôpital plus longs; l’augmentation des événements indésirables liés aux médicaments et des interactions médicamenteuses; l’augmentation des risques d’infection du site opératoire; l’augmentation des risques de colonisation et d’infection par des bactéries multirésistantes. Un questionnaire structuré et facilement accessible suivi du retrait de l’étiquette d’allergie à la pénicilline du dossier médical par une équipe de triage font partie de notre meilleure pratique. Le parcours menant au retrait de l’étiquette d’allergie à la pénicilline du dossier médical comprend la bonne communication du dossier portatif de nos usagers ainsi que l’apport de changements au système d’information de l’hôpital et à la base de données pharmaceutique provinciale, afin que les prochains prestataires de soins de santé puissent voir si l’usager est réellement allergique. Notre pratique de retrait de l’étiquette du dossier médical est variable et constitue une intervention importante en matière de santé publique pour promouvoir la gérance des antimicrobiens. Nous travaillons actuellement à améliorer le parcours en réduisant au minimum la nécessité de passer des tests cutanés d’allergie à la pénicilline et en permettant à plus de prestataires de « retirer l’étiquette d’allergie à la pénicilline du dossier médical de l’usager » de manière efficace, efficiente et sécuritaire.

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org