La thromboembolie veineuse (TEV) est une complication grave et courante chez les usagers hospitalisés dans des services de médecine et de chirurgie. Il a été démontré que l’incidence des TEV peut être réduite ou évitée en ciblant les usagers qui risquent d’avoir une TEV et en effectuant les interventions appropriées, fondées sur des données probantes.

Les usagers atteints de cancer présentent un risque nettement plus élevé de développer un caillot sanguin que les usagers qui ne sont pas atteints d’un cancer. L’évaluation du risque de TEV et les protocoles cliniques qui y sont liés sont bien établis dans le milieu hospitalier. Cependant, les directives cliniques pour les usagers des soins ambulatoires en oncologie viennent à peine d’être établies.

En 2013, des directives pour le traitement de la TEV et la prophylaxie secondaire chez les usagers en oncologie en consultation externe ont été publiées. En juin 2013, la société américaine d’oncologie clinique (American Society of Clinical Oncology, ASCO) a publié des lignes directrices confirmant l’utilisation d’un score de Khorana légèrement modifié, un outil qui prédit le risque de thrombose en fonction d’un ensemble de variables simples. Plus précisément, les nouvelles directives de l’ASCO recommandent l’évaluation du risque de TEV chez les usagers atteints d’un cancer à la phase initiale de la chimiothérapie et périodiquement par la suite. Les usagers recevant un score de Khorana de 3 ou plus doivent être évalués pour la prophylaxie de la TEV de manière individuelle. Ces recommandations ont été intégrées dans les plans de soins électroniques pour tous les schémas de chimiothérapie récemment prescrits au centre de cancérologie de la famille Walker (Walker Family Cancer Centre). Un processus collaboratif, intégré et mesurable a été mis en œuvre pour s’assurer que le risque de TEV soit évalué chez tous les usagers qui commencent une chimiothérapie et qu’une prophylaxie appropriée fondée sur des données probantes est mise en place lorsque cela est justifié.

La planification de cette innovation a commencé en avril 2015 et a impliqué : 1) la schématisation du processus décisionnel et du déroulement des tâches, 2) la création de l’évaluation et de la documentation dans le dossier électronique et 3) la création de rapports pour mesurer l’incidence du changement. Depuis la mise en place en juin 2015, les résultats ont montré un niveau élevé de conformité au protocole de dépistage de la TEV.

La clé du maintien de cette innovation réside dans la façon dont le déroulement des tâches a été intégré dans tous les nouveaux plans de soins de chimiothérapie. Un mécanisme de déclenchement est en place (commande d’un nouveau plan de soins de chimiothérapie) qui génère automatiquement une action (un QCL) qui signale au personnel infirmier de calculer le score de Khorana de l’usager. Une fois le score calculé, le déroulement des tâches prévoit que soit la tâche indique « terminée », soit les résultats sont transmis à l’oncologue pour qu’il réfléchisse aux étapes suivantes. Les membres du programme systémique surveillent de près les données afin d’assurer l’adoption et le suivi appropriés.

Des directives en matière de dépistage de la TEV dans le milieu des soins ambulatoires en oncologie sont désormais disponibles. Cette pratique peut être adaptée par d’autres organismes qui utilisent un système d’information ou des dossiers de santé électroniques en créant automatiquement le déroulement des tâches dans les plans de soins électroniques.

Personne-ressource :

Titre : Directrice, Services intégrés de traitement du cancer

Coordonnées : potvin@hhsc.ca

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org