Catégorie

Type de pratique

Année

Au cours des trois premières années qui ont suivi la légalisation de l’assistance médicale à mourir (2016), le Système de santé William Osler (William Osler Health System, ou Osler) a créé des politiques, des trajectoires, des ensembles de modèles d’ordonnances pertinents et a établi et meublé une salle réservée à cette fin. Malgré ces efforts, Osler ne possédait aucun prestataire interne en matière d’aide médicale à mourir et avait beaucoup d’objecteurs de conscience, de sorte que l’organisation dépendait entièrement d’un seul prestataire externe. L’organisation avait du mal à fournir aux usagers des renseignements de base sur l’aide médicale à mourir et à répondre aux demandes des usagers et aux orientations de façon durable et systématique. Osler continuait de recevoir des plaintes d’usagers qui ne pouvaient pas accéder aux services d’aide médicale à mourir. Cette situation, qui créait de graves problèmes d’équité et de durabilité, n’était pas centrée sur la personne.

L’équipe de ressources et d’évaluation en matière d’assistance à mourir (Assisted Dying Resource & Assessment Team, ADRAT) a ainsi été créée. Selon nous, cette approche éclairée par l’usager et dirigée par un médecin constitue une pratique exemplaire sécuritaire et efficace pour la prestation d’aide médicale à mourir. L’ADRAT est composée de plus de 20 médecins et de membres de la main-d’œuvre infirmière praticienne ayant reçu une formation sur un modèle de mentorat par les pairs pour effectuer les évaluations en matière d’aide médicale à mourir et de dispositions pour les usagers d’Osler. Les deux facteurs déterminants pour la constitution de l’ADRAT sont : (1) les usagers et les proches ayant fait part de leurs difficultés d’accès; et, (2) la désignation d’un médecin responsable. L’ADRAT s’est fixée comme objectifs d’accroître l’accès et de résoudre les problèmes d’équité, d’être éclairée par les usagers et de soutenir le renforcement des capacités et des compétences des médecins et des membres de la main-d’œuvre infirmière praticienne en matière de prestations et d’évaluation. L’ADRAT recueille des données qui peuvent montrer que ces objectifs ont été atteints et continuent de l’être.

 

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org