Les médecins, le personnel infirmier, les travailleurs sociaux et d’autres prestataires de soins de santé de première ligne sont régulièrement appelés à évaluer le risque de violence des patients à l’hôpital et en milieu communautaire. À ce titre, ils doivent prendre des décisions et formuler des recommandations concernant l’admission, le transfert, le congé et la gestion de personnes qui peuvent présenter un risque de violence envers elles-mêmes ou autrui. Cela constitue une tâche complexe pour laquelle il existe des approches divergentes et divers outils d’évaluation. Les approches traditionnelles sont largement basées sur les facteurs de risque individuels et ne prennent pas en compte les points forts des clients ni les facteurs déclencheurs externes ou environnementaux. Elles se préoccupent essentiellement des risques à long terme pour autrui. L’outil d’évaluation à court terme du risque et de traitabilité (START) des BC Mental Health and Addiction Services (BCMHAS) est un guide clinique en 20 points pour l’évaluation dynamique de sept domaines de risque (violence envers les autres, suicide, auto-mutilation, négligence de soi, absence non autorisée, toxicomanie et victimisation). Cet outil représente une amélioration des techniques d’évaluation des personnes aux prises avec des troubles mentaux et des troubles de la personnalité en ce qu’il prévoit un codage différentiel des points forts et des besoins des patients et permet d’enregistrer les données concernant les facteurs de risque pour chaque cas. L’outil START vise une utilisation interdisciplinaire, et chacun des 20 éléments est évalué et coté en fonction de brèves descriptions figurant dans le manuel. L’utilisation de cet outil garantit que les évaluations et la gestion des risques sont consignées au dossier, réalisées dans la transparence et qu’elles sont justifiables. Les BCMHAS offrent une formation relative à l’utilisation de cet outil aux professionnels de la santé mentale. À ce jour, ils en ont formé plus de 1 000. En plus d’animer des ateliers pour les prestataires de soins directs, les BCMHAS ont organisé plusieurs conférences et fait des comptes-rendus (p. ex., congrès annuel de la Forensic Psychiatric Services Commission, forum de gestion de cas et Journée de formation des médecins).

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org