Le groupe de travail sur la réconciliation (GTR) est un mouvement au CAMH qui apporte des changements aux pratiques et aux politiques dans un contexte de sécurité culturelle et de racisme à l’encontre des Autochtones. Ce comité de 24 membres est composé de prestataires de services, de cliniciens et de décideurs autochtones et non autochtones travaillant à tous les niveaux du CAMH. Ce groupe a pour objectif d’enseigner les compétences fondamentales liées à la sécurité culturelle et au racisme à l’encontre des Autochtones en milieu professionnel. Ceci afin de mieux répondre aux besoins de tous les usagers en matière de santé mentale et de toxicomanie. Le groupe de travail sur la réconciliation a été fondé en réponse aux appels à l’action (des personnes âgées de 18 à 24 ans) figurant dans le rapport de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Sa mission vise à établir des moyens d’intervention pour le CAMH face à ces recommandations en matière de santé et de santé mentale; à évaluer les possibilités de renforcer les pratiques et les partenariats avec les peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis; et à renseigner les membres du personnel de tous les secteurs du CAMH sur la façon dont l’histoire du colonialisme influence la santé mentale et les dépendances d’aujourd’hui. Le groupe de travail sur la réconciliation réalisera cette mission en offrant des possibilités d’apprentissage et des activités sociales et culturelles au personnel clinique et non clinique. Ces activités favorisent la compréhension des répercussions intergénérationnelles de la colonisation, des génocides et des traumatismes de l’histoire sur le bien-être des usagers issus des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Le travail du groupe de travail sur la réconciliation permet au personnel de réfléchir à ses attitudes, à ses comportements, à ses pratiques, à ses politiques et à la culture individuelle de son organisme. Il permet aussi au personnel d’agir pour amener le CAMH à mettre en priorité la sécurité culturelle et les relations avec les Autochtones.

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org