Nous utilisons un modèle de supervision dans chaque séance de consultation avec les jeunes de notre communauté. La plupart de nos conseillers au CYHC sont des stagiaires. C’est ainsi que nous offrons des services gratuits aux jeunes de notre communauté. Les stagiaires acquièrent de l’expérience en matière de conseil et les jeunes bénéficient de services gratuits. Nos séances de consultation durent généralement 60 minutes. À des fins d’assurance de la qualité et de sécurité, toutes les séances de consultation sont supervisées par des cliniciens de niveau supérieur (p. ex., doctorat et conseiller-clinicien autorisé) dans la communauté. Après 55 minutes, chaque conseiller se rend « au poste de travail » où se trouve le superviseur du jour et présente une conceptualisation rapide du cas, avec l’âge, le sexe, le statut d’Autochtone et le problème vécu par le jeune. Le superviseur procède également à une vérification de la sécurité, puis aide le conseiller à élaborer un plan de traitement pour le jeune ou à en vérifier la validité. Le conseiller retourne ensuite terminer la séance avec le jeune.

Ce type de supervision fait partie de notre modèle de supervision à trois niveaux visant à fournir des services de soins gratuits et de qualité aux jeunes de la communauté. Des séances de supervision hebdomadaires des stagiaires assurées par des superviseurs de niveau doctoral (psychologie clinique) afin d’étudier la conceptualisation des cas et le traitement constituent le deuxième niveau du modèle de supervision. Le troisième niveau de supervision consiste en des réunions mensuelles avec notre directeur de la formation clinique. Nous avons récemment ajouté un autre niveau, celui des « clients secrets », où des étudiants en stage au niveau du baccalauréat « essaient » nos services tout en prenant des notes. Ils fournissent ensuite des commentaires directs aux conseillers. Ces commentaires sont ensuite analysés en collaboration par les conseillers et leurs superviseurs.

 

 

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org