Organization

Eastern Health

Catégorie

Type de pratique

Année

Lors du printemps 2017, le maire de Grand Bank, à Terre-Neuve-et-Labrador, a communiqué avec le PDG d’Eastern Health pour demander de l’aide; sa communauté perdait trop de personnes en raison de décès par suicide. Eastern Health a mobilisé les communautés en tenant plusieurs consultations (4), où 144 personnes ont répondu que la santé mentale et les dépendances étaient les principales priorités en matière de santé pour lesquelles elles voulaient des plans d’intervention, et elles ont clairement fait savoir qu’elles voulaient faire partie de la solution. Un groupe de parties prenantes, composé de représentants de communautés, de groupes de premiers répondants, d’employés d’Eastern Health, de médecins, de groupes scolaires, communautaires et de soutien, ainsi que de personnes ayant vécu des problèmes de santé mentale et de dépendance. Grâce à l’accompagnement, dirigé par un animateur qualifié, ce groupe de parties prenantes a travaillé en considérant un cadre de soins de santé primaires, et a commencé à examiner là où des améliorations étaient nécessaires. Les principales questions qui retenaient l’attention des services de santé mentale et de traitement des dépendances (Mental Health and Addictions Services, MHAS).  

De juillet 2016 à novembre 2017, la péninsule de Burin a perdu 14 personnes par suicide, soit une en moyenne par mois. Pendant cette période, le MHAS avait une liste d’attente de 100 personnes; le temps d’attente allait jusqu’à huit mois. Les employés du MHAS se sentaient à bout et dépassés. Ils consacraient beaucoup de temps à la paperasserie en raison de grandes charges de travail et géraient un taux d’absences au travail de 30 %. Les usagers orientés et enregistrés comme présentant un risque de suicide avaient la priorité 1; cependant, ils pouvaient encore à attendre un mois avant d’être pris en charge. Bien que cette situation cadrait avec la référence nationale, le groupe de parties prenantes n’était pas satisfait de cette attente. Le groupe de parties prenantes a examiné de manière critique tous les processus concernés en matière d’accès aux services et déterminé que l’idéal était de s’assurer que toutes les personnes avaient accès aux Mental Health and Addictions Services (MHAS) lorsque nécessaire.  

En novembre 2017, les MHAS ont commencé à passer d’un service sur rendez-vous à long terme, à un service sans rendez-vous, axé sur le rétablissement.  

Dans la situation actuelle, MHAS n’a aucune liste d’attente; le temps d’attente est minimal et basé seulement sur le service en semaine. Des personnes ont accès aux services de différents endroits, et elles sont vues lorsqu’elles se présentent pour recevoir un service. À ce jour, on a compté 1 820 présentations pour un service. Depuis janvier 2017, il n’y a pas eu de décès par suicide sur la péninsule de Burin.  

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org