La résistance à la ciprofloxacine a considérablement augmenté au cours des dernières années en raison du fait qu’elle est de plus en plus prescrite. Ce n’est pas un agent de première intention approprié pour les infections causées par des organismes extrêmement sensibles. De plus, cet agent est largement associé aux infections causées par le C. difficile.

L’objectif de cette étude était de déterminer l’incidence de l’élimination de la ciprofloxacine, pour certaines bactéries extrêmement sensibles, du dossier médical électronique, que les prescripteurs utilisent afin de sélectionner des agents servant à traiter diverses infections. Ce processus est connu sous le nom de signalement sélectif. Ce projet a été mis en place dans le cadre d’un programme de gérance des antimicrobiens en milieu hospitalier. Notre programme de gérance des antimicrobiens comporte de nombreux aspects, y compris des vérifications prospectives et l’apport de commentaires, de la diffusion d’information ainsi que des directives et des ensembles de modèles d’ordonnances.

L’un des objectifs principaux de ce programme était de réduire l’utilisation des antimicrobiens à large spectre ou à « risque élevé » (p. ex., la ciprofloxacine). Traditionnellement, la pratique des laboratoires de microbiologie était de signaler la sensibilité à la ciprofloxacine de toutes les Enterobacteriaceae, indépendamment de leur sensibilité à d’autres agents. Une politique de signalement sélectif a été créée et mise en place par le programme de gérance des antimicrobiens en collaboration avec le laboratoire de microbiologie en février 2011. La politique prévoyait la suppression (c.-à-d., le non-signalement) de la sensibilité de la ciprofloxacine aux Enterobacteriaceae en cas d’absence de résistance aux antibiotiques sur le bilan de bacilles Gram négatif.

L’utilisation de la ciprofloxacine (mesurée par doses quotidiennes définies [DQD]/1 000 jours-usagers) a été recueillie 34 mois avant et 38 mois après l’intervention (la mise en place de la politique). Une analyse préalable et postérieure a été effectuée. Avant l’intervention (d’avril 2008 à janvier 2011), l’utilisation de la ciprofloxacine était de 87,9 DQD/1 000 jours-usagers. Après l’intervention (de février 2011 à janvier 2014), l’utilisation de la ciprofloxacine est tombée à 45,2 DQD/1 000 jours-usagers. Cela représente une diminution d’environ 50 % (p < 0,0001) de l’utilisation de la ciprofloxacine après le signalement sélectif de la sensibilité à la ciprofloxacine.

Bien que le signalement sélectif ne soit pas un nouveau concept, il s’agit de la première évaluation qui examine spécifiquement le signalement sélectif des fluoroquinolones et leur incidence sur l’utilisation globale dans le cadre d’un programme de gérance des antimicrobiens. Des études antérieures ont démontré que le signalement sélectif a une incidence sur la prise de décision des prescripteurs pour chaque usager. Cependant, cette étude a été en mesure d’évaluer l’incidence sur l’utilisation de ce médicament dans l’ensemble de l’établissement. Il s’agit d’une approche simple fondée sur des règles visant à réduire l’utilisation inutile d’antimicrobiens à large spectre lors de la prescription de médicaments par le biais du dossier médical électronique.

Personne-ressource :

Titre : Pharmacien principal, Programme de gérance des antimicrobiens

Coordonnées : langfb@stjoe.on.ca

← Retour aux résultats de recherche

Des organismes de santé du monde entier soumettent des pratiques exemplaires. Le contenu de la Bibliothèque des pratiques exemplaires ne reflète pas les opinions ou les prises de position de HSO ou de ses sociétés affiliées. Pour toute question, inquiétude ou suggestion au sujet du contenu de la Bibliothèque, veuillez nous envoyer un courriel à l’adresse suivante : leadingpractices@healthstandards.org