En janvier 2018, l’hôpital Michael Garron (Michael Garron Hospital, MGH) a lancé la fusion de son unité de chirurgie d’un jour (CJ) et de sa salle de réveil (SR) en une unité de soins périanesthésiques (USP) combinée. L’objectif principal de cette initiative était de réduire efficacement les retards en salle d’opération (SO) et le temps de réveil des usagers grâce à l’utilisation complète du champ de compétence d’un membre du personnel infirmier auxiliaire autorisé et à la réorganisation de la disponibilité des lits. La réussite de l’initiative démontre les avantages de la fusion de deux unités distinctes.

Avant la fusion, les usagers en chirurgie d’un jour étaient transférés de la salle d’opération à la salle de réveil après leur intervention, puis finalement transférés à l’unité de chirurgie d’un jour. Lorsque la salle de réveil avait atteint sa capacité maximale, le personnel était obligé de fermer la salle d’opération pour retenir temporairement les usagers pour les soins postanesthésiques et ne pouvait donc pas accepter de nouveaux usagers ou passer à l’intervention prévue suivante. Cela entraînait des retards tant pour les usagers se prêtant à une intervention que pour leurs familles ou leurs aidants. La nouvelle USP a permis de réduire de 79 % les délais liés aux interventions dus au manque de capacité de la SR.

Pour faciliter efficacement le nouveau modèle de l’USP et améliorer encore les soins axés sur l’usager, un modèle de dotation en personnel collaboratif utilisant à la fois du personnel infirmier autorisé et du personnel infirmier auxiliaire autorisé a été intégré dans les soins postanesthésiques précoces des usagers. Auparavant, le personnel infirmier autorisé était affecté à la première phase postanesthésique dans la SR; le personnel infirmier auxiliaire autorisé ne participait qu’aux dernières phases postanesthésiques dans l’unité de CJ. Le modèle mixte utilise une approche combinée du personnel infirmier autorisé et du personnel infirmier auxiliaire autorisé, ce qui permet de rationaliser les difficultés de dotation en personnel grâce à une trajectoire de soins simplifiée, ce qui se traduit par une réduction des délais globaux des SO et une meilleure intégration des soins aux usagers. 

← Back to Search Results

Leading Practices are submitted by health organizations from around the world. The contents of the Leading Practices library do not reflect opinions or views of HSO or its affiliates. If you have questions, concerns or suggestions please email us at leadingpractices@healthstandards.org